[e]valuer & [a]uditer
sous 48 heures

 

1.     Problème existant

Des solutions numériques transforment totalement notre environnement économique et nos outils de travail.

 

1.1.  Actuellement l’univers de la comptabilité évolue considérablement et l’environnement législatif crée des nouvelles exigences 

1.1.1.            La comptabilité s’automatise de plus en plus :

1.1.1.1.             Intégration des flux par voie électronique (Banque, factures électroniques …)

1.1.1.2.            Réalisation des écritures par des bots

1.1.1.3.            Traitement des tâches répétitives par la RPA

1.1.2.           Les services comptables réduisent leur effectif

1.1.3.           Le DAF perd beaucoup de visibilité sur les mouvements dans son service. La transformation du support papier vers un flux immatériel de données crée une « boîte noire » informatique.

1.1.4.           Des solutions Cloud proposent des offres de service qui sont en concurrence avec ceux de nos cabinets. Une course effrénée aux parts de marché 2.0 se développe.

1.2. Le législateur modifie les obligations réglementaires

1.2.1.           Obligation légale de tenir une Piste d’audit fiable (PAF) se généralise

1.2.2.           Nécessité d’adapter l’organisation administrative pour construire une PAF conforme

1.2.3.           En même temps l’obligation légale de nommer un CAC se réduit comme peau de chagrin.

 

 

2.     Notre innovation – l’audit sous 48 heures

Comment ?

Ä  Avec les derniers outils de Data Analysis accessible en mode SaaS

Ä  Avec des missions d’audit sous 48 heures

Et elle sera du « plug and play » !

 

Nous avons développé la mission d’audit sous 48 heures. Pour quoi faire ?

 

Bientôt le service comptable d’une PME importera tous les jours des factures électroniques et des extraits bancaires, qui sont analysées par un OCR et plus au moins bien transformées en écritures comptables. Des bons OCR ont un taux d’exactitude qui avoisine le 95 %. Mais pour le DAF ce processus se déroule dans une « boîte noire informatique ».

 

Qui sais où se trouvent les écritures mal traduites ?

Est-ce qu’on va passer manuellement en revue toutes les écritures importées mécaniquement ? Cela détruit l’avantage de l’automatisation ! Un audit systématique, à l’aide des contrôles exhaustifs, entièrement mécanisé, comme son input, répond mieux à cette question.

 

Un EXEMPLE :

Le bot d’un service comptable importe les données numériques le lundi soir. Son progiciel crée les écritures immédiatement et le lendemain matin le DAF peut extraire un FEC avec les nouvelles écritures. A la place de demander à un de ses comptables de visionner un par un les nouvelles écritures il fait appel à

 

www.ea48h.fr

 

la solution CAC sous 48 heures. Il envoie son « FEC du jour » sur notre site.

 

Sur ea48h.fr le DAF peut maintenant choisir le niveau de contrôle qui lui convient. Notre site propose 3 niveaux d’assurance :

 

Ä  Contrôles basiques de conformité des écritures avec le PCG

Ä  Contrôles mécaniques plus poussées basé sur notre expérience d’auditeurs

Ä  Le service Prémium : les résultats mécaniques seront complétés par un collaborateur CAC expérimenté qui recherchera aussi les cyber-arnaques, des détournements ou d’autres incohérences

 

Une fois le niveau d’audit déterminé, notre algorithme d’IA analyse ses écritures en mode SaaS et détermine les anomalies dans sa construction. Les anomalies sont listées sur un tableau de bord.

 

Ä  Le DAF accède aux résultats bruts sur son espace utilisateur et les analyse en interne

Ä  Le service Gold : nos collaborateurs retraitent les résultats et initient des contrôles classiques d’audit légal (questionnement du client via un chat). Une fois la réponse du client obtenue, notre service donne une assurance sur la qualité des écritures. L’opinion sera fonction du dégrée d’assurance représenté par une jauge de 0 à 100 % et un code couleur

Ä  Le service Prémium : en plus des travaux des niveaux précédents, les résultats seront analysés par un CAC inscrit à la Compagnie, qui intègre ce travail quotidien directement dans la mission d’audit légal (mais aussi contractuelle).

 

Au fil des jours la liste des anomalies s’enrichie de plus en plus. On y trouvera des indications sur les doublons, nouveaux fournisseurs, comptes exotiques etc.

 

Notre service offre aussi la possibilité d’isoler des dysfonctionnements par la recherche chronologie de différents évènements et la récurrence des d’erreurs. Le service e&a48 est en mesure d’indiquer au DAF très précisément ce qu’il doit chercher et où il doit regarder dan sa boite noire informatique.

 

E&a48 a l’ambition de faire des contrôles cohérents et donner une assurance similaire à une attestation d’un CAC. Pour souligner notre sérieux e&a48 souscrira une police d’assurance de Responsabilité civile professionnelle auprès d’un assureur de la profession et garantira ses utilisateurs contre des erreurs de ses contrôles algorithmiques.

 

 

 

 

3.    L'impact sur les Commissaires aux comptes et leurs clients

L’ensemble de notre économie est soumis à une rude concurrence par des solutions disruptives. On l’a déjà vu, pour garder une position dominante sur son marché il faut créer soi-même l’innovation avant que d’autres le fassent à votre place.

 

Un exemple que tout le monde connait est le déclin spectaculaire de Kodak, spécialiste du film argentique. Si Kodak avez compris à temps que l’avenir appartient à la photo numérique, ils auront pu investir dans leur propre Instagram et ainsi sauver leur position dominante dans le nouvel environnement économique.

Copyright : http://atelierscientifiquevernant.e-monsite.com/

 

Les CAC sont aujourd’hui à un point comparable à la situation que Kodak a connu dans les années 90. e&a 48 représente la chance de moderniser notre profession et garder notre rôle de garant d’une présentation sincère et cohérente des comptes des sociétés françaises à l’ère numérique.

 

Notre solution est une véritable révolution du métier des auditeurs !

 

Jusqu’à présent la mission d’audit doit se limiter à l’assurance sur l’image fidèle du bilan à un instant ‘t’ (fin de l’exercice). Avec e&a 48 l’audit devient instantané, exhaustif et beaucoup plus précis. Nos algorithmes analyseront chaque écriture selon un cahier de charge précis avec des contrôles les plus modernes.

 

Pour parler en une image culinaire. Prenons une « tarte aux pommes » : L’audit légal est l’assurance que le gâteau sur la table est « une tarte aux pommes ». Avec la nouvelle solution  e&a 48 vous pouvez donner l’assurance sur le processus de fabrication de la tarte. Dorénavant votre Service Prémium permet d’assurer que la « tarte aux pommes » a été faite dans le respect de la recette et avec les ingrédients qui y figurant.

Photo : S.Engler                  

De plus notre place de marché ne se limite pas aux données incluses dans un FEC. Avec nos FEC-commerciales et nos FEC-ERP standardisés, nous allons couvrir tous les indicateurs stratégiques qui intéressent les PDG. Avec e&a 48 il devient facile d’alimenter par nos algorithmes et automatiquement une Business-Review mensuelle, trimestrielle ou annuelle

 

Notre devise est : « Pas besoin de comprendre la technologie pour l’utiliser ! »

 

La place de marché fera bénéficier de nouveaux outils numériques à toute la profession. Le CAC peut à nouveau se concentrer sur son cœur de métier, c’est à dire l’analyse et la certification des chiffres et plus largement des données stratégiques servants aux dirigeant de prendre les décisions clés pour diriger leurs entreprises.

 

 

 

 

 

4.    Business modèle

Nous envisageons différentes manières de gagner de l’argent en facturant un pas de porte aux nouveaux arrivés, en prenant un pourcentage à chaque utilisation d’un SaaS, et en louant des vitrines aux cabinets abonnés et aux éditeurs de logiciels.

 

Dans l’approche « lean startup » que nous envisageons, nous voulons tout d’abord prouver que nous avons une demande, une offre et un désir d’interaction entre éditeurs et PMEs. Nous allons dès janvier 2020 et juste pour quelques mois, créer un site statique pour commencer à tester notre idée de la place de marché, Ce prototype à l’adresse www.ea48h.fr sera un simple site, type WordPress, basé sur un style-sheet prédéfini pour valider notre idée, Parallèlement nous constituerons le département R&D, formé dans un premier temps par les membres de l’équipe e&a 48. Mais très rapidement nous envisagerons d’embaucher des chercheurs compétents en la matière de contrôle interne et d’investir dans un site plus coûteux pour créer véritablement la place de marché de l’audit.

 

Convaincu de la pertinence de notre projet, nous sommes confiants dans les résultats à attendre de notre prototype que nous nommerons dorénavant

 

« EA-ONE »

Cœur avec pulsation

 

 

 

 

5.    Et après ?

Les premiers fonds pour réaliser EA-ONE seront levés à l’aide d’un ICO sécurisé dans une blockchain. L’argent obtenu servira à bâtir les bases du site et à faire tourner la première mouture. Nous tablons sur une somme 0,4 M€. Pour cela nous émettrons 400 tokens à une valeur unitaire de 1 000 euros. A titre l’exemple la CRCC de Colmar compte 400 inscrits et ce n’est qu’une région. Notre prévision nous paraît alors raisonnable.

 

La contrepartie des tokens à émettre sera :

 

1.      L’abonnement « gratuit » d’un an à notre place de marché

2.     Des réductions dégressives sur l’abonnement pendant les 2 ans suivants.


Les détenteurs des « tokens » constitueront les premiers utilisateurs « early bird » et bénéficieront gratuitement du servies Prémium de ce programme.

 

Quand EA-ONE aura fourni la preuve que le projet est viable, nous allons lever des fonds pour un montant de 2,5 M€ nécessaires à la réalisation de la place de marché, chiffrés et motivées dans notre Business-plan macro. Pour cela, nous envisageons de nous tourner vers des sociétés de Capital-Risque françaises ou californiennes,